Comment bien choisir sa bouteille de vin blanc ?

Le repas du dîner est prévu, les desserts sont prêts, les invités sont conviés. Quelle bouteille sortir, à ce moment-là, pour être certain de plaire aux palais de tous ? Il faut que le vin s’accorde avec le plat, mais qu’il réponde aussi aux goûts de chacun. Pour les amoureux de vin blanc, alors, il faudra savoir choisir entre un sec, un demi-sec, un moelleux. Faudra-t-il se laisser aller pour du fruité, plutôt, ou opter pour un sucré ? Afin de ne pas se tromper, voici quelques conseils utiles pour choisir son vin blanc.

Apprendre à différencier les types de vin blanc

Avant de savoir quels vins choisir, encore faut-il pouvoir différencier les divers vins blancs sur le marché. Les producteurs ont, depuis des siècles, créé de multiples types de vin blanc à déguster. Certains amateurs prennent alors plaisir à apprendre comment distinguer un vin d’un autre, à analyser sa rondeur et ses nuances de parfum. 

Sans aller jusqu’à cet apprentissage des notes d’un vin, il est toutefois essentiel de connaître les catégories principales. Cela permettra, en effet, de savoir quel vin accorder à son plat du dimanche midi. Aussi, plutôt que de chercher “savennières vin”, par exemple, et d’opter pour une sélection au hasard du catalogue des cavistes, prenons le temps de les apprécier.

Sec, moelleux, liquoreux : les familles de vin blanc

Trois grandes catégories peuvent se distinguer : les vins blancs secs, les liquoreux et les moelleux. Chacune de ces familles de vins, par conséquent, s’adapte à différents types de plats. Surtout, elles se déclinent, au sein de leur famille, en de nombreux types de productions également. 

Rien que dans les vins blancs secs, l’amateur pourra être amené à goûter une boisson fruitée, quand d’autres auront des notes minérales. Cela s’explique généralement lorsque le vin vient d’une région dont le sol est calcaire. Les Chablis, par exemple, du nord de la Bourgogne, sont des vins minéraux connus. Le blanc sec peut aussi être plus rond et doux en bouche, dans le cas où les sols de culture sont plus gras.

Si l’amateur cherche, plutôt, une bouteille sucrée, il faudra qu’il s’oriente vers un liquoreux ou un moelleux. Le vin blanc liquoreux contient, lui, plus de 45 g de sucre par litre. Il s’agit de vins qui s’accordent plutôt avec des desserts. Pour une quantité de sucre moins importante, tournant entre 10 à 40 g par litre, c’est une bouteille de blanc moelleux que l’amateur sélectionne. 

Puissance et fraîcheur, les critères pour accorder son vin blanc

En plus d’apprendre à connaître les types de vins, s’ils sont secs ou moelleux, l’amateur de vin blanc doit aussi savoir déceler les différents tons et nuances. Un vin blanc, en effet, peut être plus ou moins frais en bouche, sa puissance peut varier, la force de ses notes fruitées ou boisées évolue aussi. Dans ce cas-là, pour accorder son plat et son vin, certains spécialistes conseillent plutôt de se baser sur les effets en bouche du vin. 

Voici quelques suggestions pour bien choisir sa bouteille selon ces critères :

  • si le vin blanc est léger en bouche, il s’accordera au mieux avec des plats peu gras, tels que des fruits de mer ou des fromages non-crémeux ;
  • dans le cas d’un vin blanc sec et puissant, la rondeur en bouche fait qu’il est plus agréable lorsque dégusté avec des plats tout aussi puissants, tels que des mets en sauce ou des fromages forts ;
  • les vins blancs peuvent aussi être effervescents et une bouteille suffisamment puissante, comme un bon champagne, s’associe parfaitement avec des viandes blanches ou des poissons, quand un pétillant léger sublime un dessert ;
  • un vin blanc doux sera délicieux autant en entrée qu’en dessert, mais les mets sucrés-salés ou les plats épicés s’y associeront parfaitement aussi.